Cours de Yoga-Nidra à Genève

YOGA-NIDRA ET YOGA ASHTANGA À GENÈVE

Yoga Nidra (selon la tradition du Swami Satyananda Saraswati de la Bihar School of India)

Méditation guidée et relaxation profonde

Le Yoga Nidra est l’art de se détendre. Couché(e) dans la posture de Savasana, vous restez en contact avec la personne qui vous guide.
Vous vous trouverez dans un état de conscience similaire à celui du sommeil. Le mental devient plus subtil.

Idéal contre la fatigue, le stress, l’insomnie, les migraines et d’autres maladies chroniques.
Parfait aussi pendant la grossesse.

Yoga Ashtanga

La première série d’ashtanga a été élaborée pour détoxiner le corps, le renforcer et stabiliser le système nerveux.
Il ne faut pas être surpris : on se réchauffe quand on pratique. Physiologiquement, la pratique de l’ashtanga vinyasa yoga constitue un travail cardio-vasculaire et a des effets tonifiants et structurants.
Elle contribue à faire travailler le corps entier et nous fait donc prendre conscience de nos points forts et points faibles et nous permet de développer un meilleur équilibre physique (tonus, souplesse, mobilité articulaire, circulation sanguine, régulation hormonale, etc.).

C’est aussi une pratique qui développe la conscience corporelle, la confiance en soi, et la stabilité émotionnelle.
Le yoga ashtanga n’est pas le plus accessibles des yogas, loin s’en faut. Il nécessite une parfaite synchronisation entre les mouvements et la respiration et demande beaucoup de concentration.

En effet, l’ordre dans lequel les postures sont pratiquées est immuable et il ne faut pas marquer le moindre arrêt entre les postures mais les enchaîner à l’aide de « transitions » (des mouvements dynamiques de liaison comme un petit saut par exemple).

Autres exigences de l’ashtanga : la synchronisation parfaite entre chaque mouvement et une respiration spécifique appelée « ujjayi » avec laquelle il faut se familiariser. Et aussi les « dristhis » qui sont les directions du regard lors de chaque posture (vers la droite, la gauche, le bout du nez, l’orteil, le ciel, le sol…). Enfin, de nombreuses postures se pratiquent en contractant le périnée et la sangle abdominale, ce qui augmente l’effort à fournir et requiert beaucoup de concentration.

Le yoga ashtanga comporte trois séries et on ne passe à la série suivante qu’à la seule condition de maîtriser parfaitement la première.